Un fonctionnement responsable

Plus qu’une démarche ou un engagement, il s’agit avant tout d’un véritable défi. Celui de fleurir vos moments de vie tout en limitant notre impact environnemental pour préserver la nature et continuer de profiter des merveilles qu’elle nous offre.

L’atelier

Exercer en atelier et fleurir sur commande permet une gestion optimisée du stock. Commander juste ce dont on a besoin en fonction des abonnements et des compositions commandées, c’est répondre à la demande réelle, sans spéculation, et donc éviter les pertes et le gâchis.

Les éco-gestes au quotidien

Trier les déchets bien entendu, mais aussi composter les déchets verts pour fertiliser le jardin, récupérer les eaux encore propres des vases pour l’arroser ou encore favoriser les achats sans plastique. Et pourquoi pas mettre en place un système de récupération de l’eau? Nombreux sont les « petits » gestes que votre fleuriste peut mettre en place pour réduire son empreinte environnementale. Réfléchir régulièrement à ces gestes à adopter, c’est ce que Ñusta s’engage à faire au quotidien.

Le choix des fleurs

Où ?
Choisir des fleurs cultivées aussi localement que possible. En France, la grande majorité (environ 85%) des fleurs que l’on achète est importée et vient parfois de très loin. Pays-Bas, Kenya, Équateur…transportées en avion et cultivées dans des conditions sociales et environnementales très discutables. Malgré un bassin local floricole riche en histoire (Nice, Var, San Remo), le nombre de producteurs n’a cessé de diminuer ces dernières décennies. Pourtant le mouvement Slow Flower, à l’instar du Slow Food, s’évertue à faire évoluer nos modes de consommation en favorisant les circuits courts et replaçant qualité et saisonnalité au centre de la Fleur.

Comment?
Au delà du critère géographique, cela signifie aussi se renseigner sur le mode de culture (avec ou sans pesticides, serres chauffées, etc) et adapter l’approvisionnement en accord avec ces considérations. En tant que professionnels, proposer des alternatives adaptées à nos clients en les guidant dans leurs choix.

Ñusta s’engage à poursuivre ces objectifs ambitieux en rejoignant le Collectif de la Fleur Française à court-terme.

L’emballage

Éliminer les emballages en plastique pour proposer du papier kraft non blanchi, qui peut-être réutilisé, recyclé, ou composté. Opter pour des cartes de visite en papier recyclé. Supprimer carrément l’emballage en livrant directement en vase les particuliers et professionnels désireux de participer à notre effort de réduction des déchets.

Papeterie

Pour vos petits mots, proposer de jolies cartes en papier ensemencé et 100% biodégradable, qui une fois humidifiées et mises en terre, refleuriront vos jardins et balcons.

Les matériaux

Utiliser des attaches en fibres naturelles (ficelle, raphia) et biodégradables pour lier vos bouquets.

Réduire au strict minimum, voire supprimer lorsque c’est possible, l’utilisation de mousse florale en privilégiant les techniques sans mousse. Se former régulièrement à de nouvelles techniques florales pour alléger continuellement notre empreinte écologique.

Et puisque chiner est aussi une passion, vous proposer sur un coup de cœur des contenants de caractère uniques qui ont déjà du vécu.

La livraison

Vous rentrez du travail? Vous êtes dans le centre-ville de Menton? Profitez-en pour récupérer votre bouquet directement à l’atelier! Pour les livraisons, et lorsque cela est techniquement et géographiquement possible, les déplacements en vélo, (ou à pied!) seront privilégiés, pour plus de commodité mais aussi et surtout pour toujours plus d’éco-responsabilité…